Je suis résidente Norvégienne !

Et voilà ! Depuis mercredi, je suis officiellement résidente Norvégienne (et plus particulièrement dans le Sør-Trondelag). Je suis déclarée à la police et aux impôts.

Ma check list administrative pour immigrer en Norvège :

Se déclarer à la police

On est dans un cas où l’on pense rester environ deux ans en Norvège pour l’instant. Je dois donc m’enregistrer et me présenter à la police afin d’obtenir un certificat d’enregistrement. Pour une durée inférieure à 3 mois, il n’y a pas besoin de se présenter à la police, un enregistrement sur internet suffit. On peut résider sur le sol Norvégien pendant trois mois mais ensuite sans travail ou études, il faudra quitter le territoire. Point positif, on fait parti de l’Union Européenne donc une déclaration à la police suffit. Cependant dans le cas de pays hors UE, les démarches deviennent plus fastidieuse. La femme d’un collègue à Radwan en a pour un an et demi environ de démarche afin de le rejoindre…Ils sont Russes tous les deux. C’est une galère innommable pour eux. Ils doivent obtenir un permis de séjour, etc..

Dans notre cas, je rejoins Radwan pour un rapprochement familial. On a eu le plaisir de découvrir que le mariage simplifie énormément les démarches. Un suivi de conjoint est réalisable sans être marié mais la liste des pièces à fournir pour prouver le concubinage est plus longue. Dans notre cas il a suffit d’un extrait de mariage plurilingue, de la présentation du livret de famille et d’une déclaration de concubinage sur le sol Norvégien signé par nous deux. (formulaire UDI).  J’ai donc pris préalablement à mon arrivée un rendez vous sur le site UDI.no, le délai d’attente est assez long. Il faut compter deux mois en moyenne. Etant donné que c’est le point de départ de toutes les démarches, plus on prend vite le rendez vous et mieux c’est. Radwan s’était fait surprendre de son côté et malheureusement pour lui les démarches ont vraiment été plus longues.

Me voilà donc mercredi matin avec tous mes papiers, je patiente tranquillement. C’est un peu déstabilisant car il n’y a aucune visibilité sur le programme, je m’explique: on ne sait pas à qui est le tour ^^ ! Bref, quarante cinq minutes plus tard on m’appelle. J’arrive donc un peu stressée, je m’imagine un peu comme à l’immigration au US. Sourire forcé, profil bas je présente mes papiers et là elle me refuse tout mon petit bazar en me disant que mon époux doit être présent. Je ne peux pas faire la démarche sans lui. Mon grand honneur féministe en prend un coup ! Je ne suis pas Carole, je suis la femme de quelqu’un ! Ceci dit étant donné que c’est pour un rapprochement de conjoint je comprends sa demande. Enfin pour être honnête, je ne pouvais pas faire un scandale déjà parce que d’une elle détient le pouvoir de mon immigration et que de deux un scandale en anglais à part lui dire un F*** You je ne voyais pas quoi lui dire. Rappelons que c’est tout de même un agent de police et je pense qu’une insulte à agent aurait pu me valoir des soucis. Elle me propose de repasser dans l’après-midi avec monsieur pour finaliser mon dossier. Bonne patte j’accepte, rappel des faits je n’ai pas d’autre possibilité.

Nous voila de retour deux heures plus tard, petit privilège on double tout le monde. L’agent de police me l’avait autorisé,  ce qui a rendu un Norvègien un peu vénère (première fois que l’on voit un Norvégien un peu tendu c’est bien ils ont quand même du caractère ! Enfin !).  En cinq minutes montre en main l’affaire est pliée. J’obtiens donc mon registration certificate. Et qu’est-ce-qu’a fait concrètement Radwan ? Rien, il a souri et présenté son passeport mais bon une bonne chose de faite ! Youyou !

S’enregistrer aux impôts afin d’obtenir un numéro National d’Identité Norvégien

En Norvège toutes démarches administratives passe par le Numéro d’identité Norvégien, le ID Number comme ils le nomment. Quand je dis toutes les démarches c’est vraiment tout : l’ouverture d’un compte en banque, d’une ligne téléphonique, d’un contrat de location pour un appart… Bref tout ce qui est essentiel quand tu arrives dans un nouveau pays. Radwan a donc galéré au début, il n’a ouvert un compte en banque qu’en Janvier et il s’est arrangé avec le propriétaire de l’appartement pour le contrat, il a eu son salaire en cash bref beaucoup de petites galères. Afin que je puisse avancer rapidement dans ces démarches on a donc filé immédiatement au centre des impôts. C’est les impôts qui gère cette partie administrative.

Tout passe par ce numéro pour une seule et même raison, ils vérifient ta solvabilité avant de t’accorder un contrat. Ainsi le propriétaire peut vérifier si l’on est en mesure de payer le loyer, l’opérateur de téléphone si l’on peut payer la ligne, etc. Tout est centralisé au centre des impôts. Ce qui nous change un peu de la France où l’on avait le sentiment que le recoupement était ponctuel et non systématique. En fait c’est comme le numéro de sécurité sociale aux US je pense si on devait faire un parallèle.

On a donc rempli un formulaire qui précise le motif de mon enregistrement, date de naissance, adresse, etc.

Le mec vénère qui était à la police avant est arrivé 15 minutes plus tard toujours aussi agacé, peut-être même encore plus en voyant qu’on était encore devant lui. C’est ma théorie. Radwan pense qu’il en avait rien à faire de nous mais je reste persuadée que nous voir tout le temps devant lui l’a fait enragé. Hahaha !

Bref quinze minutes plus tard, un petit monsieur a pris mon formulaire, mon registration certificate de la police et mon passeport puis m’a dit que dans une semaine j’aurais mon ID Number.

Une affaire rondement menée !

Rendez vous la semaine prochaine pour la poursuite de la Check-list avec la carte des impôts.

3 thoughts on “Je suis résidente Norvégienne !”

  1. Le passage lorsque la policière te dis qu’il faut que Radou soit présent, ça me rappelle lorsque l’on avait loué une voiture à Throndeim! lol
    Malgré ta fierté, tu as su garder ton calme et j’admire ton self-control dans ce genre de situation Carole 😉

  2. Salut Carole !
    Je suis tombée sur ton blog par hasard en cherchant « Cours de norvégien à Trondheim » sur Google et ça fait 30′ que je me délecte de tes anecdotes ! Certainement parce que ça fait 2 mois que je suis ici et me reconnais dans chacun de tes posts ! Ahaha 😉 Ce serait super sympa de faire connaissance autour d’un café si tu as le temps cette semaine ? Du côté de Bakklandet, Solsiden ou Svartlamon (au Ramp par ex) ou alors vers la Studentersamfundet (j’habite pas très loin et voulais faire un tour là-bas?) ou alors vers la Cathédrale il y a le café Ni muser qui est sympa. N’hésite pas à me contacter par mail. Au plaisir, Céline

    1. Ah excellent ! Avec grand plaisir pour le café malheureusement je suis en France pour quelques jours en ce moment. Je devrais être sur Trondheim la semaine prochaine ou au pire fin février mais dès que je rentre avec grand plaisir pour un café. J’ai pas encore essayé le Studentersamfundet et cela me tente bien. A bientôt, Carole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *