Jostedalsbreen – Randonnée sur un glacier

Nouvelle visite de copains = nouveau week-end à explorer la Norvège !  Nous sommes partis avec Claire et Damien à la découverte du glacier de Jostedalsbreen. 

J’en avais déjà parlé car suite à un précédent road – trip nous avions déjà pu découvrir une langue du glacier. J’avais été fascinée par cet aperçu du glacier. Je ne serais pas capable d’expliquer pourquoi mais c’est tellement majestueux et impressionnant. Je rêvais donc de consacrer une journée entière à ce glacier pour pouvoir l’explorer et pas seulement se contenter de le regarder. La chance que nous avons dans cette histoire c’est que nos copains sont très facile à motiver pour une sortie glacier. 

Nous nous sommes donc mis en route pour un week-end « marche sur glacier ». Et parlons en d’ailleurs de la route car pour y aller nous avons emprunté la route touristique 55. Si vous êtes un lecteur assidu de ce blog vous saurez que nous avons déjà abordé ce sujet des routes touristiques et de la capacité Norvégienne à mettre en valeur ces fameuses routes. 

Route 55, Lom – Gaupne

La route 55 dit la route de Sognefjell est longue de 108 km. Elle est surnommé la « route sur le toit de la Norvège » car elle passe sur le col le plus haut de Norvège (1434 mètres d’altitude). Une portion de cette route est fermée environ 6 mois de l’année (généralement d’octobre à mai). Elle a d’ailleurs réouvert le 2 mai et nous y sommes allés le 6 mai ! Nous n’avons clairement pas été déçu du trajet et le fait que ce soit un trajet aller – retour nous a permis d’en profiter pleinement. En plus avec du Sean Paul cela passe tout seul ! 

Vegaskjelet

La route commence par un premier point de vue (il y a en 5 tout du long du trajet) : Vegaskjelet. Ce premier point de vue permet de découvrir avec une vue à 360°C les montagnes de Sognefjell. Un premier arrêt qui permet une petite mise en bouche sur le paysage.

 

Claire et Damien, si vous lisez cet article et que vous vous demandez si on vu les 4 autres point de vue, la réponse est non. Je les ai découvert en photo en regardant le site internet des routes touristiques. Et oui la route était tellement enneigée que les points de vue étaient recouverts de neige. Je trouve cela incroyable. 

Parc national du Jotunheimen 

Ensuite, nous sommes partis dans les hauteurs du Sognefjellet et dans le parc National du Jotunheimen. Une fois dans les hauteurs, nous avons tous les quatre été fasciné par la route. Nous étions entre deux murs de glace à serpenter dans les montagnes. Quand je dis deux murs de glace je n’exagère pas certains murs faisait plus de 3 Damien (nouvelle unité de mesure).

Honnêtement nous étions comme quatre enfants devant les paysages, nous ne savions plus où regarder. À certains endroits, la neige était en train de fondre et cela créait de magnifiques craquelures dans les lacs et sur les rochers. Nous avons également pu apercevoir bons nombres de skieurs qui profitaient également de ce premier week-end pour aller randonner dans les hauteurs. 

C’est dans ces moments-là que l’on regrette de ne pas avoir investi dans un drone ^^ Lors du trajet retour, nous avons pris le temps de nous arrêter un peu à différents points de vue et je pense qu’il est difficile de retranscrire nos impressions. En tout cas, c’est certainement la plus belle route que j’ai pu emprunter en Norvège. Je ne sais pas si le rendu est le même en été mais je pense que l’on ne doit pas être déçu du voyage. 

Fjord du Sognefjord 

Une fois les hauteurs du Jotunheimen derrière, nous nous avons pu découvrir le fjord du Sognefjord. Un des plus grands fjord de Norvège avec plus de 204 kilomètres. De notre côté, on a trouvé fascinant de voir le contraste avec le fjord paisible et majestueux complètement vert et les sommets immaculés quelques kilomètres auparavant. 

Langue du Jostedalsbreen 

Une fois rendu à Gaupne nous avons été à la rencontre de Pedro & Chico qui seront nos guides de la journée. Pourquoi Pedro & Chico ? Ils sont tous les deux argentins avec un petit style à la cool en mode « YOLO ». Nous les avons donc affectueusement surnommés ainsi. Nous avons été un peu déçu par nos deux compères avant de commencer la randonnée car nous n’avions plus la possibilité de se rendre en kayak sur le glacier. La glace sur le lac n’ayant pas encore complètement fondu et la glace n’étant plus assez sure pour marcher dessus. Nous avons donc accédé au glacier par une petite randonnée. 

La randonnée – traversé de la rivière 

La randonnée bordait le long du lac et le sentier est très bien fléché avec la DNT. Une fois une grande partie du trajet faite, nous nous sommes retrouvés bloqués devant une petite rivière. Un petit ruisseau initialement mais qui avec la fonte du glacier était apparemment devenu une petite rivière en une nuit selon Pedro & Chico. Nous avons pu regarder nos copains argentins s’échiner à essayer de faire un passage. Avec leur aide nous avons donc fini par traverser cette fameuse petite rivière. Au retour entre temps, deux compères à eux avaient fini de re-installer un pont pour nous permettre de rentrer plus facilement.

Notre excursion : crampons et piolets ! 

Au pied du glacier, nous nous sommes équipés avec crampons et piolets pour partis à la découverte du glacier. Pour être honnête, les crampons n’étaient vraiment pas de trop. Certaines portions étaient vraiment raides. Nous sommes partis encordés tous les quatre avec également quatre autres allemands. Je vous rassure, les piolets étaient plus là pour nous aider comme une canne et pour faire nos malin sur les photos. 

 

Nous avons pu voir quelques crevasses et surtout être comme des gamins de 5 ans à admirer le paysage. Etre entouré d’une mer de glace bleue, c’était vraiment impressionnant. Radwan pourrait vous expliquer pourquoi un glacier a une couleur bleue, de mon côté j’étais plutôt occupée à prendre des photos qu’à écouter ces explications. 

Je ne sais pas comment retranscrire le sentiment que l’on peut avoir quand on se retourne pour voir deux cordées de personnes sur un glacier à perte de vue. On avait l’impression d’être dans un film. C’était une journée complètement magique. Je pense que je pourrais la refaire des centaines de fois.  

Nous avons pu faire une pause déjeuner magnifique avec un petit chocolat chaud offert par Chico ! On sent tout de même qu’il faut avoir une sacré connaissance du glacier car à certaines endroits nos piolets pouvaient complètement s’enfoncer et dans d’autre endroits la glace était dure comme de la roche. 


Détails pratiques : 

Excursion Glacier 

Nous avons réservé notre sortie Glacier avec Icetroll. Ils sont assez rapide à répondre et pleins de bons conseils pour planifier votre road trip. Je vous les recommande donc mais si vous ne trouvez pas votre bonheur avec eux, sachez qu’il existe également d’autres organisations pour planifier votre séjour. Pour une information tarifaire, la sortie au glacier nous est revenu à 70€ / personne. 

Hébergement 

Après notre randonnée, nous avons logé au Jostedal Camping. Un endroit superbe et surtout avec une gérante tellement gentille. La dame s’appelle Astrid et elle a parcouru une grande partie de la France en moto. Elle est ensuite revenue en Norvège où elle a ouvert son camping. Etant donné que le camping était vide, elle nous a surclassé dans une cabine avec une pièce en plus et nous avons apprécie le canapé après notre journée sportive. Les installations sont vraiment parfaites et l’ensemble des pièces de vie sont propres. On a tous les quatre beaucoup apprécié ce camping. C’est mon coup de coeur Camping en Norvège et en plus il y a un hôtel juste à côté avec une superbe terrasse qui vous permettra de profiter d’une bonne petite bière. 

À Lom, nous avons dormi dans une petite hytte au Nordal Turistsenter.  Je ne vous recommanderais pas forcément ce camping pour plusieurs jours mais ponctuellement pour un arrêt parcours cela convient parfaitement. Par contre, prenez vos anti-moustiques car les deux fois où nous y sommes allés, les moustiques étaient au rendez vous.

Lom possède également deux arrêts incontournables : une des plus veilles églises en bois debout du pays et une fabuleuse boulangerie. Nous avons fait un choix du coeur et nous nous sommes arrêtés à la boulangerie. Je vous la recommande les yeux fermés, le carotte cake du dimanche soir était délicieux. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *